lundi 21 janvier 2008

une belle journée a' Ottawa 2/2





La région d'Ottawa fut pendant longtemps un établissement de la nation des Outaouais (Ottawa en anglais; Odawa en algonquin), d'où son nom actuel. La rivière des Outaouais, bordant la ville était appelée Kichi Sibi ou Kichissippi par les algonquin, signifiant "Grande rivière".

Le premier établissement européen de la région fut celui du fermier Philemon Wright, natif du Massachusetts aux États-Unis, qui s'établit en 1800 du côté québécois de la rivière, sur l'actuel site de l'ancienne ville de Hull. Wright découvrit qu'il était possible de transporter des billots de bois depuis la vallée d'Ottawa jusqu'à Montréal grâce au flux de la rivière, ce qui fit accroître considérablement le nombre de colons s'établissant dans la région.

Durant la guerre de 1812, les États-Unis ayant tenté d'envahir les provinces britanniques du Canada, il est décidé qu'un canal serait construit afin d'éviter la portion du fleuve Saint-Laurent se rétrécissant près de l'état de New York, afin d'éviter les éventuelles attaques américaines. Le lieutenant-colonel John By entreprit d'installer sur la colline surplombant la rivière un campement afin de superviser la construction de ce qui deviendrait le Canal Rideau. Sous la direction du gouverneur, il y fit construire un hôpital ainsi que plusieurs casernes militaires (en anglais : barracks) afin de loger ses hommes sur la colline alors complètement boisée, qui devint connue sous le nom de Barracks Hill. Il désigna également deux sites devant contenir les futurs colons, l'un à l'ouest de la colline, la haute-ville et l'autre à l'est de l'entrée du futur canal, la basse-ville. En 1828, le village de près de 1 000 habitants prit le nom de son fondateur, Bytown. La ville devint rapidement le centre de l'industrie du bois au Canada. En 1855, dans le but d'assurer à la ville une candidature plus éloquente lors du choix de la capitale canadienne, elle fut renommée sous son nom actuel, Ottawa.

Le 31 décembre 1857, Ottawa fut choisie comme capitale de la Province du Canada par la reine Victoria, dans le but de résoudre un conflit opposant Montréal, Toronto, Québec et Kingston, toutes souhaitant devenir capitale de la province. Ottawa fut finalement désignée capitale grâce à sa situation géographique, sur la frontière entre le Haut-Canada et le Bas-Canada (afin de ne favoriser ni les anglophones ni les francophones) et également grâce à la distance qui la séparait de la frontière avec les États-Unis, la protégeant d'une éventuelle attaque américaine. La ville possédait également le terrain choisi pour la construction du siège du gouvernement, d'où la vue sur la rivière était impressionnante. Ce choix, étonnant pour plusieurs fut considérablement critiqué, étant donné le caractère très rural et éloigné de la ville à l'époque.

Le 20 décembre 1859 débutèrent les travaux de construction des édifices du Parlement du Canada sur Barracks Hill qui devint alors la Colline du Parlement. Après l'incendie de 1916, qui ne laissa intact que la bibliothèque du parlement, la reconstruction des édifices est entreprise pour se terminer quatre ans plus tard, le 26 février 1920, date de la première session du corps législatif du gouvernement dans les nouveaux bâtiments.

Wikipedia

8 commentaires:

Alcib a dit…

Ottawa, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. Pas que la ville, aussi artificielle et froide que Washington, par exemple, ne soit pas jolie par endroits, mais ce qu'elle représente sur le plan politique me pue au nez.

Tietie007 a dit…

Je ne connais pas, mais ça m'a l'air sympa.

william a dit…

nan alcib, c est le compromis entre quebec et l ontario, de placer la capitale a ottawa, bien sur,
mais la ville est sympa !

Alcib a dit…

Je déteste ce genre de compromis où les cons que nous sommes ne reçoivent jamais ce qui est promis.
Le Canada est une imposture dans laquelle les Québécois, et les francophones de manière générale, seront toujours les dindons de la farce.

william a dit…

ca m'interesse,
as-tu des exemples?

Alcib a dit…

Mon blogue donne souvent des exemples de ces impostures, comme le 1er juillet 2007, par exemple.

Loïc a dit…

Nous y sommes allés un weekend par un jour ensoleillé pour voir un match de NHL et visite la ville. J'ai trouvé la ville très charmante et propre !

Bon nous étions en visite touristique, donc c'est vrai qu'il y a beaucoup de choses à visiter mais à long terme je ne sais pas trop comment la vie peut-etre y etre.

Ottawa je dirais plutôt Ontarienne :D

william a dit…

oui, c'est vrai que c'est charmant a' visiter mais a' vivre,
ca doit etre plus annuyeux qu'a montreal, il me semble !